Poku Mensah est né à accra au Ghana le 27 avril  1992.


Sa spécialité est le mix media. Dans son travail artistique, il s’intéresse aux relations humaines.
Après ses études secondaires, il part en 2010 étudier l’architecture à l’université de Boston (USA) en compromission avec l’école de design qu’il souhaitait intégrer à Londres. Après une année difficile là-bas, Poku traverse une période sombre qui le plonge dans un état de spleen. L’art devient un moyen d’expression qui permet à Poku de vaincre ses craintes ainsi que de gérer les différentes facettes d’une identité multiple et souvent torturée.
Il s’installe à Paris avec le mécontentement de sa famille, sans soutien financier et intègre en 2012 l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris.  Il obtient son diplôme en 3 ans à l’ENSBA puis part aux Pays Bas. A l’Académie Van Eyck à Maastricht où actuellement il est en résidence, Poku fait un stage avec Claudy Jongstra en Frise durant juillet 2017. Inspiré par la philosophie et l’éthique de travail de Jongstra, il apprend à  comprendre ce que signifie créer un avenir durable pour l’humanité.


Sa première exposition internationale à lieu à la biennale de Dakar en mai 2016. Puis en juin 2017, il participe à  l’exposition Afriques Capitales à la Villette  sous le commissariat de Simon Njami. Il propose une installation POKOJ qui est une reproduction de sa chambre avec des aliments incongrus choisis pour des raisons intimes. Dans cette chambre, on y retrouve des murs recouvert de biscotte, un lit composte, une table de nuit recouvert de chewing-gums, un tabouret sonore en caramel, des rideaux de porte en pâte, un rideaux en cheveux afro-synthétiques tressés.
En 2017 il est invité à participer à la toute première biennale de Lagos où il présente son travail sur les guerrières africaines en invitant le public à prendre part à un processus créatif, sur les enjeux de notre conscience collective.
L’art est un outil qui lui permet de transformer ses luttes en une forme d’expression artistique mais aussi de supporter les difficultés rencontrées dans sa vie. L’artiste Poku puisant dans ses sentiments refoulés pour produire de l'art, à la quête de son bonheur intérieur, recherche actuellement la chaleur et l'hospitalité. La réminiscence lui permet de mieux gérer ses relations humaines actuelles et d’incarner plusieurs vies.

Poku Mensah fait des installations en résonance avec son travail photographique.

Il crée différents espaces sous forme d’installation où il invite des connaissances à venir jouer différentes scènes de sa vie qui l’ont marqué. Il participe lui même dans ces portraits d’évènements qu’il recrée en se mettant dans la peau de différents personnages.

Une des séquences de sa vie qui l’a marqué est sa première sélection à la biennale de Dakar. Suite à cela, il en a fait une oeuvre : Dakar letter où il imagine partager cette bonne nouvelle qu’il n’a pas pu vivre avec ses parents. Dans son travail photographique, il s’inspire de la peinture flamande où il représente des scènes quotidiennes de sa vie. Dans la composition de son cadre photographique il joue avec la lumière. Partir du noir pour avancer vers la lumière suggère une forme de métaphore de son existence. Ce travail représente une compilation photographique provenant de son d’état de spleen qu’il questionne.

Dans ses photos, il aborde des sujets tel que la solitude, la crainte, la peur de l’échec, le vivre ensemble, la diversité sous toutes se formes. Dans ce corps solitaire, absent, enfermé dans un espace temps, l’artiste Poku questionne différentes facettes de son identité, protéiforme. À partir des compositions picturales flamandes Poku raconte à travers ce travail photographique, des chapitres d’une vie qui se finit et dessine la fin d’un moment de sa vie.

— Pascale Obolo

  • POKU MENSAH expand_more expand_less

    Né à Accra (Ghana) en 1992

    Vit et travaille à Paris (France)


  • FORMATION expand_more expand_less

    ⎿2017 - 2018⏋

    Post Graduate Residency, Van Eyck ACADEMIE, Maastricht


    ⎿Dec. 2017 ⏋

    Masters Degree Achieved, École Nationale Supérieure Beaux-Arts,  Paris
    Department: Multimedia, Under the tutelage of Guillaume Paris


    ⎿Sept. 2015 - Feb 2016 ⏋

    Study abroad, Willem de Kooning Academy, Rotterdam
    Major: Fine Arts, Minor : Critical Studies, Under the tutelage of Catherine Somzé et Desirée de Baar


    ⎿Sept. 2012 - June 2015 ⏋

    Bachelors Degree Achieved, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris.
    Department: Sculpture and Multimedia, Under the tutelage of Anne Rochette, Jean Luc Vilmouth and Otobong Nkanga


    ⎿Aug. 2010 - Feb 2011⏋

    Architecture Foundation Year 6 months studies –Northeastern University Boston (USA)
    Under the tutelage of Megan Forney Panzano, Software: CS4 Google Sketch Up, Auto CAD, CS Photoshop -Illustrator 



  • EXPOSITIONS / PERFORMANCES expand_more expand_less

    ⎿2018⏋

    Marguerite Van Eyck Studio 108, Maastricht, Netherlands

    HORS-CADRE, HORS-CADRE gallery, Bastille Design Center, Paris


    ⎿2017⏋

    1stLagos Biennial for Contemporary Art, Living on the Edge, supported by Akete Art Foundation

    INDELIBL & ART THE HAGUET, African art in transition, The Hague

    Public Talk between: Simon Njami and Poku, Cafe Society Centre Pompidou, Paris

    AFRIQUES CAPITALES, La grande halle de la Villette, Paris


    ⎿2016⏋

    Salon d’Automne 2016, EditionOrganized by UN NOUVEL DEPART POUR L’AFRIQUE UNDPA

    Biennale of Dakar, International Exposition for Contemporary African Art, Dakar

    Art Rotterdam 2016, Intern for the contemporary art fair for Young artists

    Unstated (or, Living Without Approval) ,New World Summit on the subject of Stateless Democracy w/t Jonas Staal, BAK ART GALERIE, Utrecht, Netherlands 


    ⎿2015⏋

    Performance, 56th International Art Exhibition French Pavilion, Venice, Italy

    Performance, Acquaalta, Palais de Tokyo, Paris, France

    Culinary Paradise, Galerie Purgatoire, Paris, France

    Workshop, Trip with Ann Veronica Janssens, Marseille, France

  • PUBLICATIONS / PRESSE expand_more expand_less

    ⎿2018⏋

    Newspaper: Queen Maxima of the Netherlands visit to Van Eyck Academie. https://www.limburger.nl/zoeken?keyword=ghanese

    HORS-CADRE gallery, presentation by Pascale Obolo


    ⎿2017⏋

    TEXT: By Elsa GuilyIn, Conversation with Poku Cheremeh, Earthworms and Caramels, Contemporary And

    CATALOGUE: presented by Jean-Hubert Martin, ELSE #13

    LIFESTYLE MAGAZINE on PHOTOGRAPHY, Journalist Olivier Caslin, Jeune Afrique, 19 février 2017

    FRANCE TvINFO: Culture BOX, Journalist Thierry Hay

    MAGAZINE Le Monde, Journalist Roxana Azimi, M, 1er avril 2017


    ⎿2016⏋

    LIFESTYLE MAGAZINE on PHOTOGRAPHY, Journalist Maxime Delcourt, Fisheye, November 2016

    EXHIBITION CATALOGUE, Capital Africas

    REENCHANTMENTS: The city in the Bleu Daylight, Dak'art 12

  • NOMINATIONS expand_more expand_less

    ⎿2017⏋

    La Convocation 

    VONTONBEL ART PRIZE (Nomination by Aida Muluneh)


    ⎿2016⏋

    Prix Dauphine 

Chargement de l'image
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus....
Fermer